AURICULOTHÉRAPIE

Ěr zhēn

耳针

auriculotherapy1

L’auriculothérapie ou acupuncture auriculaire est une technique médicale au sein de laquelle l’acupuncteur utilise la représentation du corps au niveau de l’oreille pour des buts diagnostiques et thérapeutiques, stimulant les points situés dans le pavillon de l’oreille afin de dépister et de corriger les déséquilibres. Cette technique fait partie des microsystèmes de l’acupuncture et de l’acupressure.


Le pavillon de l’oreille est un tableau de bord du corps humain. En effet, il existe au niveau de l’oreille une projection de points correspondants à différentes zones du corps. Cette cartographie, aussi appelée «somatotopie du pavillon auriculaire et relations viscero-cutanées» est aujourd’hui bien connue.

La théorie du point auriculaire

Afin d’expliquer la théorie du point auriculaire, la voie de la neurophysiologie a été retenue puisque le pavillon auriculaire est étroitement lié au cerveau, lequel gère les organes du corps. Le pavillon auriculaire est un lieu réflexe qui possède une très riche innervation, ce qui le rend particulièrement important.

Le point auriculaire emprunte des voies réflexes par l’intermédiaire du système nerveux cérébro-spinal et du système nerveux végétatif. La cartographie auriculaire peut s’expliquer par l’organisation topique du système spino-thalamique qui se prolonge dans la formation réticulée. Le point d’Auriculothérapie n’est pas seulement une micro-structure organique, mais aussi une innervation cérébro-spinale et neurovégétative qui explique que, même à distance, sa stimulation provoque des effets. Le point traduit une souffrance fonctionnelle ou organique.

La notion de zone réflexes de l’oreille est une extension des points énergétiques de l’auriculothérapie; elle postule l’existence de correspondances entres les oreilles et les organes,  les membres et les os,  et exprime plus précisément les relations de projection entre le corps et l’oreille.

L'oreille, point stratégique

Notre organisme fonctionne comme un réseau électrique. Toutes les commandes partent du cerveau et retournent au cerveau. L’oreille se trouve à un point stratégique, sur le tronc cérébral, qui est la voie d’aiguillage de toutes les informations du corps. A chaque fois qu’un message   monte ou descend du cerveau, il « s’affiche » au niveau de l’oreille. Dans le pavillon, on retrouve ainsi tout le territoire d’innervation du corps.

auriculotherapie-1

Historique

Dans les grands ouvrages classiques de Médecine Chinoise :

  • « Mǎ wángduī hàn mù Bó Shū » 马 王 堆 汉 墓 帛 书 500 av. J.- C.
  • « Huángdì Nèijīng 黄 帝 内 经 »,  le «Livre de l’Empereur Jaune sur la médecine interne»

un des principaux traités de la médecine chinoise qui date probablement de 475 à 221 av. J.- C. ou on retrouve mentionnée déjà les correspondances réflexives entre la région de l’oreille et les différentes régions corporelles.

Par la suite, les médecins Chinois ont développé le diagnostique et le traitement en auriculothérapie, fort de leurs pratiques cliniques et de leurs recherches. C’est sous la dynastie Qing  que la première carte indiquant les points de l’oreille fut élaborée.

Cette très ancienne méthode  a été redécouverte en 1950 et systématiquement mise au point par le Dr Paul François Marie Nogier, de Lyon, (1908-1996), et s’est ensuite développée considérablement dans le monde entier.

  • En 1957 il a publié toutes les localisations au niveau de l’oreille.
    Il a commencé par soigner les ischialgies et les lombalgies de ses patients par la cautérisation de points spécifiques du pavillon auriculaire. En continuant ses expériences, il constata que l’on pouvait obtenir les mêmes résultats thérapeutiques avec des piqûres d’aiguilles. Après de nombreuses autres expérimentations, le Dr Nogier développa finalement la théorie que chaque organe, ou région corporelle, correspondait à une zone spécifique du pavillon auriculaire. Il répertoria 110 points classique  de l’oreille dont la stimulation pouvait influencer la région corporelle correspondante.
  • En 1956, Dr Nogier présenta son « Auriculothérapie » à ses collèges lors d’un Congrès de la Société méditerranéenne d’acupuncture, en février 1956 à Marseille. Son concept thérapeutique fut repris par de nombreux acupuncteurs. Il est été considérer comme le fondateur de l’auriculothérapie en Europe et lui a donné ce nom en 1956. Depuis, l’auriculothérapie s’est développée dans deux directions différentes: l’école française et l’école chinoise ou on pratiquer l’auriculothérapie avec  l’acupuncture corporelle.
  • En 1966 il a découvert un réflexe au niveau du pouls (appelé RAC of  VAS).  Certains médecins emploient cette méthode pour rechercher et traiter les points à l’oreille.
  •  En 1981, la République française a décerné au Dr Paul Nogier la Croix de Chevalier de l’Ordre Nationale du Mérite pour ses travaux relatifs à l’auriculothérapie.
  • En 1987 l’auriculothérapie est une pratique officiellement reconnue par l’O.M.S. – (Organisation Mondiale de la Santé) comme technique médicale.
  • En 1990, un groupe de travail réuni par l’OMS a standardisé la nomenclature de 43 points auriculaires. Depuis, cette technique est enseignée dans de nombreuses facultés. 
  • En 2000  Dr D. Alimi  (Université de Paris 13)  a prouvé l’existence des localisations à l’oreille par IRM fonctionnel. Il a ainsi démontré les relations entre le corps    périphérique, l’oreille et le cerveau.

Professeur David ALIMI

Professeur David ALIMI
  • Neurophysiologiste
  • Chronobiologiste
  • Ex Attaché de Consultation à l’Institut Gustave Roussy
  • Ex Directeur d’Enseignement DIU d’Auriculothérapie
  • Ex Attaché de Consultation à l’Hôpital du Kremlin Bicêtre
  • Membre Titulaire Société des Neurosciences
  • Président Société Française d’Auriculothérapie
  • Adjunct Professor, Department of Anesthesiology,
    University of Pittsburgh School of Medicine, PA, USA.

Auriculo diagnostique

C’est  Dr  Paul  NOGIER qui a mis en lumière une cartographie du pavillon auriculaire représentant le fœtus couché la tête en bas.

En se basant sur cette image, on peut y définir la position des différentes régions et organes du corps. Ainsi, par exemple, les zones réflexes de la tête se trouvent sur les lobes de l’oreille, celles de la colonne vertébrale, sur le bord du pavillon, etc. Les jambes sont situées sur la partie antérieure de la moitié supérieure, alors que les bras se trouvent sur la partie postérieure. Grâce à l’embryologie, la génétique, l’innervation de l’oreille et la physiologie du système nerveux toutes les parties du corps sont représentées à l’oreille. Lors d’une maladie ou du dysfonctionnement d’une partie du corps ou d’un organe, on peut mesurer, grâce au circuit réflexif, une modification de la résistance de la peau de la zone correspondante du pavillon auriculaire.

L’acupuncteur utilise cette relation pour poser « l’auriculo-diagnostic » – d’abord il est important de faire un diagnostic correct : il cherche les points douloureux avec un palpeur à pression les endroits du pavillon qui présentent des modifications de la sensibilité cutanée. En auriculothérapie, les points pathologiques sont détectés par la réaction de douleur localisée à la pression. Lors d’un problème corporel une certaine information suit des voies nerveuses en passant par l’oreille jusqu’au cerveau. Ceci fait apparaître à l’oreille des points qui normalement ne s’y trouvent pas.

L’auriculothérapie consiste à détecter le point d’alarme responsable de la douleur de la zone en question. Le système nerveux véhicule l’information de dysharmonie jusqu’à l’oreille, le pavillon auriculaire servant ici de récepteur.

Après il faut déterminer si la maladie ou les plaintes du patient peuvent être traitées ou aidées par l’auriculothérapie. Ensuite, les organes ou les régions corporelles malades peuvent être traités en enfonçant des aiguilles dans les zones ou les points ainsi détectés. La correction consiste à agir sur le point douloureux. Elle s’effectue par les systèmes nerveux grâce à la transmission des stimulations par voies réflexes, le pavillon auriculaire ayant ici un rôle d’émetteur.

L’auriculothérapie permet également de réharmoniser le corps dans son ensemble, en utilisant notamment des tests de palpation des zones réflexologiques. Ces tests peuvent être réalisés à l’aide de massages appropriés sur les zones réflexes, de la pose d’aiguilles d’acupuncture.

L’acupuncteur recherche les zones douloureuses en palpant les oreilles de l’individu. Lorsque la zone douloureuse est en lumière, le praticien va agir sur les zones en question afin de rééquilibrer le terrain.

Les points trouvés sont traités par :

  • Simples aiguilles d’acupuncture, qui restent en place 20 à 30 minutes et sont ensuite enlevées.
auriculotherapie-4
auriculotherapie-5
  • Aiguilles avec des impulsions électriques (électro-acupuncture)
  • Injection de l’azote liquide pour que le froid agisse sur le point.
  • Aiguilles semi-permanentes ASP ont aussi une action dans la durée. Ces clous sont des corps étrangers qui continuent à agir dans le temps. Ils vont créer un phénomène de rejet pour être expulsés, qui entretient la stimulation de la zone, ordinairement qui restent en place jusqu’à ce qu’elles tombent d’elles même (10 jours à 3 semaines).
auriculotherapie-6
auriculotherapie-7
  • Le plus souvent les soins d’auriculothérapie consistent à pauser des graines de

Vaccaria hispanica – Wáng Bù Lúi  Xíng 王 不 留 行

ou des billes aimantées sur les points sélectionnés. Ces graines ou billes sont collés à l’aide d’un petit sparadrap,  le patient doit alors les stimuler quelques minutes plusieurs fois par jours, pendant  une semaine ou plus.

auriculotherapie-8
auriculotherapie-9
auriculotherapie-10

En traitant ces points par la pose d’aiguilles ou par la stimulation électrique ou massage du point,   on perturbe les voies nerveuses se dirigeant vers le cerveau. Ainsi celui-ci est plus stimulé pour induire des moyens thérapeutiques plus efficaces pour résoudre le problème au niveau du corps.

Le cerveau est comparable à un ordinateur qui dirige tout. L’auriculopuncture  comme  l’acupuncture corporelle travaille comme le mot de passe  par lequel le cerveau reçoit des instructions.

Nombres de séances

  • Le nombre de traitements dépend de la sévérité de la pathologie et varie entre 1 et 6.
  • Pour les maladies inguérissables ou les problèmes chroniques, il peut être très utile de  répéter le traitement.
  • La renommée de l’auriculothérapie est due à ses résultats parfois immédiats et spectaculaires.  

Indications

Avec l’auriculothérapie d’excellents résultats sont obtenus dans divers spécialités de la médecine:

  • Désintoxications :
    Addictions au tabac, à l’alcool, médication (p.ex. tranquillisants)
  • Dérégulation du rythme biologique :
    Jet Lag, changements d’heure, de saisons ou d’heures de travail.
  • Métabolisme :
    Obésité, maigreur.
  • Stomatologie :
    Douleurs dentaires, problèmes de l’articulation temporo–mandibulaire, grincement dentaire.
  • Pathologie gastro-intestinale :
    Gastrite, ulcère d’estomac, colon spasmodique et irritable, constipation, hémorroïdes. 
  • Ophtalmologie :
    Conjonctivite, manifestations allergique de l’œil, diplopie chez les enfants.
  • Régulation hormonale :
    Bouffées de chaleur de la ménopause. 
  • Gynécologie, obstétrique :
    Problèmes de fertilité, syndrome prémenstruel, dysménorrhée, douleurs à l’accouchement, problèmes de la ménopause.
  • Urologie :
    Incontinence urinaire, troubles de la prostate, énurésie, impotence.
  • Rhumatologie :
    Douleurs arthrosiques, inflammations, problèmes musculaires ou tendineuses, cervicalgie, douleurs lombaire (hernies, lumbago, sciatique), douleurs articulaires: aux épaules et aux genoux, épicondylite.
  • Système cardio-vasculaire :
    Troubles du rythme cardiaque (p.ex. palpitations), syndrome de Raynaud, varices.
  • Neurologie :
    Névralgies, névralgie du trijumeau, douleurs fantômes, paralysie faciale, maux de tête    comme migraine  et douleurs de tension, glossodynie, zona, séquelles d’AVC (accidents vasculaires cérébraux), fibromyalgie.
  • Psychiatrie :
    Problèmes de mémoire chez des gens âgées ou étudiants, préparation d’examens,             réduire le stress et l’anxiété, dépression, boulimie, anorexie, troubles du sommeil: l’auriculothérapie permet d’augmenter  la durée et la profondeur du sommeil.
  • Système pulmonaire :
    Asthme
  • ORL :
    Rhume des foins, sinusite, problèmes de goût et d’olfaction, bourdonnement d’oreille, aphonie.
  • Problèmes immunitaires :
    infections récidivantes
auriculotherapie-11