photoMDS1

Le diagnostique en Médecine Traditionnelle chinoise comme en médecine occidentale se fait en deux étapes :

  1. Reconnaissance des signes fonctionnels, physiques et éventuellement paracliniques, présentés par le patient.
  2. Reconnaissance parmi ces signes d’un syndrome.

La structure du syndrome en MTC est très caractéristique. Il est composé :

  • D’un part de signes fonctionnels et d’une façon générale la sémiologie fonctionnelle de la MTC est moins descriptive et moins analytique que la sémiologie fonctionnelle occidentale.
  • D’un part de signes physiques qui constituent la plus grande originalité de la sémiologie chinoise. Ces signes physiques se résument pour l’essentiel à trois principaux examens : l’examen des pouls, l’examen de la langue et l’examen des teints. A la différence des signes fonctionnels, ces signes physiques sont analysés avec une remarquable méthodologie et une finesse sémiologique.

Le diagnostic classique en MTC apparaît comme basé sur un véritable trépied :

  • Examen des pouls
Mài Zhěn  脉 诊
  • Examen de la langue  
Shé Zhěn 舌 诊
  • Examen des teints  
Sé Zhěn 色 诊

Chaque examen a sa place et rien que sa place  – on ne saurait porter un diagnostic à partir d’un seul de ces examens.

Prise de pouls chinois Mài Zhěn 脉 诊

Pour les médecins chinois, le pouls n’est pas seulement le reflet de l’activité cardiaque.  De par sa nature, sans même commencer à s’interroger, ils peuvent deviner quels organes et quels systèmes vous êtes en dysfonctionnement. Ce n’est pas la seule méthode de diagnostic et ne peut être considéré isolément des autres méthodes, y compris l’enquête. Mais néanmoins, c’est à la palpation du pouls que le docteur en médecine traditionnelle chinoise entame l’examen du patient.

Pour déterminer les parties du corps en manque ou déséquilibre d’énergie, la médecine traditionnelle chinoise est devenue expert dans la manière d’observer les indications naturelles de notre niveau énergétique et santé. La prise de pouls chinois est une pratique bien spécifique. Avec le pouls chinoise, la médecine traditionnelle chinoise dispose d’une discipline capable de déterminer avec exactitude des diagnostiques sur les affections de la structure interne des personnes.

photoMDS2

La prise des pouls chinois est un élément essentiel du diagnostic dans la médecine orientale. Il permet de déterminer les excès de  yin et de  yang, les caractères de vide et de plénitude, ainsi que la qualité particulière de l’énergie dans chacun des méridiens.

Examen de la langue Shé Zhěn 舌 诊

Le diagnostic par la langue revêt une grande importance primordiale en médecine chinoise. Il s’agit d’une étape du diagnostic, qui fournit des informations sur le bilan énergétique de vos organes internes ainsi que sur le diagnostic du pouls. Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’état de la langue et de la parole reflète des problèmes cardiaques. Cependant, l’organisme fonctionne dans son ensemble et la connexion du cœur avec d’autres organes se reflète également dans le langage. La langue est une source majeure de renseignements, tant par son volume, sa forme, sa couleur, sa texture, que par  les caractéristiques de l’enduit blanchâtre qui la recouvre.

Examen des teints du visage Sé Zhěn 色 诊

Ling Shu ch. 4 : « Le Sang et le Qi des 12 méridiens se concentre dans au visage  et travers ses ouvertures ». Cela montre que l’éclat et la couleur du visage sont l’expression du Qi et du Sang.

Soulier de Morant traduit Jing (quintessence) par couleur, entendant par là aussi bien le reflet de l’état de cette énergie dans le comportement général de l’individu que dans la coloration particulière de la peau, principalement celle du visage.

Examen de l'auricule chinois traditionnel Ěr Zhěn 耳 诊

Les diagnostics de l’auricule sont considérés séparément en raison du caractère unique de cet organe. Tous les systèmes et tous les organes du corps ont leur propre mini-représentation sur le pavillon, et un grand nombre de points actifs font de celui-ci un organe indispensable non seulement pour le diagnostic, mais également pour le traitement. Le bilan de santé continuera par l’inspection visuelle de l’oreille de patient : évaluez l’élasticité du cartilage, l’état de la peau, la forme de la boucle, l’anti-ondulation, les rides et les plis du tréteau et derrière le pavillon, l’entrée du conduit auditif externe. Le médecin fait toujours attention à l’examen et à la palpation des oreillettes et à leur analyse comparative. Le diagnostic de l’auricule et le traitement des points actifs de l’auricule sont une direction de la médecine chinoise appelée auriculothérapie.

L’aspect visuel de certaines zones est parfois modifié chez des malades chroniques. Les zones en relation avec la douleur sont douloureuses à la palpation chez les malades algiques ; on peut préciser un point au sein de cette zone. Les douloureuses chroniques présentent également des zones insensibles à la palpation.

photoMDS6